Conférence invitée, Voltaire-Gesellschaft le 27 novembre 2013 de 19h30 à 21h30

Voltaire médiatique : stratégies, modalités de diffusion et enjeux de la Correspondance de Voltaire
Dr. Christophe Cave, Maitre de conférences à l'Université Stendhal Grenoble 3 arrive à Hambourg pour parler sur le role controverse que joue la correspondance dans l'oeuvre de Voltaire.

Voltaire, qui dit écrire « pour agir », rédige sa correspondance à la fois longuement et dans l'urgence, urgence d'une vie à construire et d'un combat à mener. Voltaire s’y écrit comme nulle part ailleurs, ses lettres présentent d’étonnants échanges avec de très nombreux correspondants, « de Pondicherry jusqu’à Rome ». Mais on ne peut séparer l’écriture des lettres de l’écriture du grand écrivain reconnu ni de celle du philosophe militant et polémique ; on ne peut lire toutes ces missives « privées » sans se demander le rôle qu’elles jouent dans la construction d’une carrière publique et dans la promotion de certaines valeurs professées collectivement. L'enjeu d'une telle correspondance est de contribuer à définir le statut de l'homme de lettres devenu « philosophe » des « Lumières » et la gestion rusée du nouveau régime médiatique qui se met en place au cours du XVIIIe siècle.
D’une manière plus précise, c’est la question de ce que peut être une correspondance de ce type qui est posée. Une des plus abondantes et des plus brillantes correspondances du XVIIIe siècle français est relue depuis quelques décennies d'un œil neuf : on a tout avantage à cesser de la lire comme une somme d'informations factuelles ou comme la trace irréfutable de la vérité brute du sujet. Les processus de représentation y sont constants. Cette négociation des images de soi pour soi-même et pour autrui construit à la fois des modes autobiographiques variés, et s’inscrit dans des stratégies plus ou moins publiques, renouvelées et ingénieuses. Dénégation, autopromotion ambiguë, fausses vraies lettres, campagnes de presse épistolaires : beaucoup des manières de communiquer dans la correspondance de Voltaire impliquent la conscience aiguë des nouvelles nécessités de la sphère publique. Certains échanges, comme ceux que nous pourrions privilégier avec d’Alembert, Damilaville, la marquise du Deffand, ou avec les représentants du Pouvoir, peuvent à la fois être lus dans leur différence et depuis le point de vue de stratégies communes plus surplombantes.

 

Christophe Cave est Maître de conférences à l’Université Stendhal Grenoble 3 depuis 1999, après avoir enseigné à l’Université de Lyon II puis de Nantes. Il travaille dans le cadre de l’UMR LIRE-CNRS (Lyon 2- Grenoble 3 –ENS- Saint Etienne). Il est spécialiste de Voltaire et de la Presse d’Ancien Régime, s’intéresse également aux correspondances en général, à Louis Sébastien Mercier et aux utopies. Un des axes de sa recherche concerne les problèmes de représentations, de constitutions d’opinion et de publics.

 

Renseignement auprès de Mme Ewa Mayer  par téléphone 040/74041888 ou par Email : ewa.mayer@voltaire-gesellschaft.de

Écrire commentaire

Commentaires : 0